Bandeau
Evrard-art
Slogan du site
Descriptif du site

Delia Dhraief et Maeva Chanson de l’Académie de Meuron à Neuchâtel (ACA), Laurine Bratschi de l’École d’arts appliqués de La Chaux-de-Fonds (EAA), sont les trois lauréates du premier Prix Evrard qui vient d’être décerné lors des cérémonies de fin d’année scolaire. Cette nouvelle distinction honore les qualités créatives et techniques particulières démontrées par des élèves des deux seules institutions neuchâteloises vouées à la formation professionnelle dans les métiers artistiques. Leurs jurys respectifs ont salué ces qualités dans les travaux de fin de formation de Delia (une étonnante installation, aux confins de la peinture et de la sculpture) et de Laurine (une remarquable création de gravure pour une marque horlogère haut de gamme), ainsi que de celui de Maeva, au terme de sa première année de formation (un original recueil photographique sur le thème de la peau). Chacune à sa manière, les trois lauréates y font preuve d’une maturité de conception et d’une maîtrise de réalisation déjà convaincantes.

Tel est précisément l’objectif du Prix Evrard : valoriser l’importance d’une formation professionnelle de qualité pour une expression optimale des talents dans les professions d’art ; promouvoir la pérennité de filières complémentaires assurant cette formation dans le canton de Neuchâtel ; encourager les vocations aptes à s’y épanouir. Afin de rendre accessible au plus grand nombre possible de jeunes artistes le bonheur de vivre de leur art. Ce bonheur, André Evrard, peintre et graveur qui, à 81 ans maintenant, poursuit toujours quotidiennement l’élaboration de son oeuvre largement reconnue, est l’un des rares artistes neuchâtelois à l’avoir connu, depuis plus d’un demi-siècle. C’est pourquoi, après avoir notamment réalisé la première monographie complète consacrée à cet artiste aussi marquant que modeste, l’ArAE, Association pour le rayonnement de l’oeuvre d’André Evrard, a pris l’initiative de’instaurer cette distinction annuelle symbolique.

Dans les deux établissements, elle a rencontré une adhésion enthousiaste de la direction : Frédéric Fischer pour l’ACA, Marc Pfister et Emilie Voirol pour l’EAA. Et c’est symboliquement aussi que la remise de la première édition y a été faite par un représentant de la génération des bénéficiaires, en la personne de Benoît Schmidlin, membre du comité de l’ArAE et petit-fils d’André Evrard, et en présence de l’artiste lui même, tout sourire. Ce dernier a donné de plus aux récipiendaires et à leurs camarades de classe l’occasion d’échanges humainement et professionnellement enrichissants avec un « collègue » aîné en leur ouvrant son atelier de Neuchâtel. Une découverte qu’André Evrard offre d’ailleurs volontiers à tout amateur intéressé (sur rendez-vous via ce site).

JPEG - 110.4 ko
Les lauréates de l’ACA, Maeva Chanson et Delia Dhraief, avec Benoît Schmidlin et André Evrard
JPEG - 185.2 ko
ACA : le travail de fin d’études de Delia Dhraief
JPEG - 288.4 ko
La lauréate de l’EAA, Laurine Bratschi, entourée d’André Evrard et Benoît Schmidlin.
JPEG - 166.1 ko
EAA : le travail de fin d’études de Laurine Bratschi.


puce Mentions légales



2014-2017 © Evrard-art - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.78.67